Origine et histoire des perles en Afrique

Dans l'univers magique des bijoux, les perles d'Afrique sont porteuses des traditions millénaires.

Elles sont arrivées sur le continent africain lors des échanges commerciaux et utilisées comme monnaie de troc.

Il faut savoir que les premières perles étaient produites à partir de matériaux naturels comme les graines, les coquillages (cauris), os, ivoire, dents, pierres, argile. Vers le XVe siècle, les perles de troc sont introduites en Afrique par les routes commerciales.

Il s'agit des perles de verre crées en Italie (Venise), aux Pays-Bas (Amsterdam), en Allemagne et en Bohême.

Dans la culture africaine, les perles ont une valeur importante et sont utilisées pour différentes raisons.

En effet, ces objets précieux accompagnent tous les événements importants de la vie de la culture africaine :

naissance, mariage et funérailles.

Certaines perles sont réputées d'avoir un pouvoir magique, voire thérapeutique comme pour guérir les poussées dentaires

chez les bébés ou les maux de reins chez la femme.

Les perles sont utilisées pour être porter autour du cou, aux chevilles, aux oreilles, aux hanches, aux poignets, aux bras, dans les cheveux ; elles deviennent alors des parures obéissant à des goûts esthétiques individuels

ou représentent une forme d'expression du rang social dans certaines tribus.

Perles, afrique, tradition, histoire, origine

Au fil des siècles, le port de bijoux composés de perles devient un accessoire traditionnel et symbolique que même les reines et les rois ont porté. Grâce à leur diversité et leurs couleurs, l'interprétation des perles varie d'un pays, d'une région, d'une culture et peut être le reflet du rang social, du statut matrimonial ou encore de la classe d'âge.

Ces créations artistiques de bijoux témoignent du talent des populations qui les ont confectionnées.

C'est pour cela qu'on peut dire que les perles sont un véritable fait de civilisation dans la société africaine et que les artisans d'Afrique perpétuent cette fascination en fabriquant des perles rivalisant de couleur, d'éclat et d'originalité.

On peut en citer quelques unes comme les perles de Kiffa et en bois incrustées de fils d'argent en Mauritanie, les perles de faïence en Egypte, les perles en pâte de verre appelées Krobo au Ghana, les perles des bijoux du peuple Massaï au Kenya et du peuple Zoulou en Afrique du Sud et plus récemment encore les Bayas ou Bin Bin au Sénégal, de la Côte d'Ivoire, du Burkina Faso, du Cameroun etc.....